Web MagEn actions

Sortir en région

Tout voir





photos publications vidéos
newsletter
FB rss
Merci de patienter ...

Nouvelles délégations

Rencontre avec Laëtitia Martinez, 10e vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté.

Laétitia Martinez

Laétitia Martinez

© crédit : David Cesbron

Pouvez-vous nous présenter votre nouvelle délégation ?
Ma délégation aux sports s’est enrichie de deux nouvelles dimensions, l’égalité et la citoyenneté, qui s’affirme comme pilier de l’un des trois enjeux de la stratégie de mandat, la fraternité.
Nous avons pris des engagements forts. Les politiques publiques qui portent l’enjeu de la fraternité, telles que le sport ou la culture, ont vu leur budget préservé. La majorité régionale, contrairement à d’autres, ne les considère pas comme des variables d’ajustement budgétaire.
La première partie du mandat a été consacrée à la concertation avec les acteurs du sport, et a permis une harmonisation rapide des règlements d’intervention des deux anciennes régions. Nous avons également étendu et proposé de nouveaux dispositifs visant à la cohésion sociale et fait de la place des femmes dans le sport un élément structurant de notre politique sportive. La politique sportive de la Région se structure autour de deux grands axes : une volonté affirmée de soutien au haut niveau à inscrire dans la perspective des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 et une politique de cohésion sociale, égalitaire, citoyenne. L’articulation avec les nouveaux champs de ma délégation apparaît d’autant plus naturelle.
Derrière les mots d’égalité et de citoyenneté, qui peuvent évoquer des enjeux plus que des outils opérationnels, se trouve toute une réalité du champ d’action régionale -égalité entre les femmes et les hommes, lutte contre les discriminations, participation des partenaires à la mise en œuvre de l’action publique, sensibilisation des citoyenns- traduite par de nombreuses actions concrètes depuis le début du mandat : plan égalité mixité dans les lycées, territoires d’excellence, plateforme de participation citoyenne...
De la même manière que le développement durable, l’égalité et la citoyenneté sont à la fois des politiques à part entière mais qui doivent également irriguer l’ensemble de l’action publique. Le sport en est ainsi un bon exemple.

Quels sont les enjeux de cette délégation et vos objectifs jusqu’à la fin du mandat ?
L’égalité et la citoyenneté portent en elles-mêmes des orientations politiques fortes. Mais au-delà du sens, je souhaite transformer les choses dans le quotidien et montrer comment cela peut concrètement se traduire en actions. Il y a tout un travail de pédagogie, de mobilisation et de structuration autour de ces sujets encore jeunes dans l’action publique territoriale.
Bien sûr, au plus près des citoyens, il s’agit d’un engagement de mandat, mais aussi, je le crois, en s’appuyant sur les relais déjà existants et structurés. Je pense par exemple aux conseils de citoyens, aux associations et acteurs qui œuvrent en faveur de l’égalité femmes-hommes avec l’enjeu de les rassembler.
Par ailleurs, ces nouvelles délégations portent aussi une autre approche de l’action publique, plus transversale, interrogeant ses effets, ses modalités d’intervention, la place des citoyens et des forces vives.
Leur adossement à une délégation très identifiée comme les sports et le travail déjà engagé depuis le début de mandat permettent d’illustrer assez aisément comment prendre en compte ses aspects dans la conception et la mise en œuvre des différentes politiques afin de construire une véritable culture de l’égalité et de la citoyenneté au sein de la collectivité régionale.
Enfin, au-delà de ses aspects structurants, la politique sportive continuera de porter le développement du haut niveau, confortée par l’obtention des Jeux olympiques et paralympiques en 2024, mais cherchera aussi à sortir des sentiers battus, à mener des expérimentations, pour soutenir les pratiques sportives émergentes. 

Retour Retour haut Haut de page imprimer Imprimer
twitter  facebook  g+

Guide des aides

je participe