Web MagEn actions


photos publications vidéos
newsletter
FB rss
Merci de patienter ...

Nouvelles délégations

Rencontre avec Valérie Depierre, 14e vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté.

Valérie Depierre

Valérie Depierre

© crédit : Région Bourgogne-Franche-Comté

Pouvez-vous nous présenter votre nouvelle délégation ?
Ma délégation concerne deux thématiques : les formations initiales sanitaires et sociales, et les personnes handicapées.
Sur le premier champ, la Région s’engage pour offrir aux étudiants, qui se forment aux métiers de la santé et du social, des locaux répondant à leurs besoins en soutenant ainsi les programmes de modernisation des instituts de formations puis en finançant leur fonctionnement. Nous attribuons également des bourses aux étudiants engagés dans un cursus de certaines professions de santé dont le niveau de ressources est reconnu insuffisant. Parmi les formations concernées, on compte celles de sage-femme, masseur-kinésithérapeute, infirmier, mais aussi éducateur spécialisé, assistant de service social, moniteur éducateur, éducateur de jeunes enfants, conseiller en économie sociale et familiale...
En ce qui concerne l’accessibilité, la Région intervient déjà au travers d’actions ponctuelles afin de limiter les effets du handicap en rendant accessible ses lycées, ses bâtiments institutionnels, ses gares..., en soutenant les activités culturelles et sportives dédiés aux personnes en situation de handicap, et en soutenant des dispositifs de formations spécifiques qui leurs sont dédiés. Mais afin de contribuer à changer les mentalités et les représentations sociétales, la Région se doit d’agir de manière transversale sur l’ensemble de ses compétences pour lutter contre les effets du handicap. C’est pourquoi la présidente m’a confiée une délégation dédiée au handicap.

Quels sont les enjeux de cette délégation et vos objectifs jusqu’à la fin du mandat ?
Sur le volet des formations initiales sanitaires et sociales, nous allons poursuivre le programme de modernisation des instituts, rendre attractives les formations aussi bien en zone urbaines qu’en zone rurale, là où les besoins se font sentir et poursuivre notre soutien financier aux étudiants. L’ensemble des formations paramédicales est destiné à être universitarisé à terme. La mise en œuvre de l’universitarisation repose sur un partenariat fort entre les centres de formation, les universités et la Région.
En ce qui concerne l’accessibilité, la création d’une délégation handicap portée par une vice-présidente doit permettre de construire d’ici la fin du mandat un plan régional d’action en faveur des personnes handicapées avec 3 volets : accessibilité ; éducation-scolarisation ; formation et emploi ; vivre-ensemble. Pour ce faire, il est à mon sens indispensable d’avoir une concertation citoyenne. J’aimerais enfin préciser qu’en ce mois de novembre, se déroule la semaine pour l’emploi des personnes handicapées, plus précisément jusqu’au 19 novembre 2017. C’est un sujet de grande importance pour la Région, qui se traduira par l’ouverture en 2018 d’un chantier sur l’accès à l’emploi et à la formation des personnes en situation de handicap.

 

Retour Retour haut Haut de page imprimer Imprimer
twitter  facebook  g+

Guide des aides

je participe